Traité de Wyvernologie : Semaine 9

Posté par Ike le 17 novembre 2013 - Catégories: Communauté

 

Bienvenue à tous dans ce nouveau traité de Wyvernologie ! Aujourd’hui nous allons découvrir un monstre emblématique de l’univers de Monster Hunter, qui est également un véritable défi pour les chasseurs. Je vous parle bien entendu du légendaire et emblématique Kirin !

Le Kirin (Chimaera Unicornis) est un herbivore appartenant à la famille des Dragons Anciens, vivant aussi bien dans les zones enneigées, les ceintures volcaniques ou les jungles profondes. Il faut tout d’abord préciser que son appellation en tant que Dragon Ancien n’est  qu’un simple raccourci, le monstre ne se rangeant dans aucune catégorie existante. Mais dû à ses apparitions rarissimes et à sa puissance incommensurable le Kirin a été classifié de cette manière, bien que de nombreuses caractéristiques le rapprochent des Herbivores. Surnommé la « Brute Fantôme », ce monstre très peu développé ressemblant à une licorne est capable « d’appeler » des éclairs bleus grâce à sa corne torsadée. Extrêmement rapide et agile, il semble flotter en permanence au dessus du sol. C’est le Dragon Ancien le plus petit connu à nos jours.

 

Il faut tout d’abord préciser que le Kirin est apparenté à un animal mythologique chinois, le Qilin (Chimaera Sinaea). Issu des légendes chinoises, le Qilin (aussi appelé la « licorne chinoise »), a peu à voir avec la licorne européenne, hormis le fait que certains mâles possèdent comme cette dernière une unique corne. D’après les quelques descriptions, cet animal chimérique serait un mélange de plusieurs animaux, rassemblant la queue d’un bœuf, le front d’un loup, les sabots d’un cheval et un corps de cerf recouvert d’écailles irisées, ainsi qu’une longue crinière flottant autour de sa tête. Ce serait une bête farouche vivant dans de rares régions très reculées. Les rares personnes ayant eu la chance de le voir, ont été impressionnées par sa démarche, l’animal semblant marcher au ras du sol, attentif à ne pas écraser les fleurs et les insectes. Ces deux animaux, Chimaera Unicornis et Chimaera Sinaea, partagent le même ancêtre commun et possèdent de nombreuses caractéristiques communes incluant : une démarche particulière, comme semblant flotter tout près du sol, des apparitions rarissimes et la ressemblance avec les licornes européennes.

Néanmoins, le Kirin est remarquablement différent de son cousin. Premièrement, tous les Kirins, qu’ils soient mâles ou femelles, possèdent une longue corne torsadée en ivoire pur, qui aurait un rôle dans leur capacité à faire tomber des éclairs (nous y reviendrons). Les Kirins ont l’habitude de la frotter contre des cristaux durs pour la rendre plus dure et plus aiguisée. Lorsque la corne a été suffisamment taillée au fil des années, elle prend une teinte argent et perd sa forme spiralée. Ils possèdent en lieu de sabots, trois doigts munis de griffes ainsi que des coussinets épais et rembourrés. Le tout reposant sur des endroits très dispersés sur des pattes fines, le Kirin est un animal extrêmement rapide et agile, pouvant escalader une pente presque verticale de la même manière que les chamois et les bouquetins, mais d’une manière plus osée et plus accélérée. Leur peau est très résistante et est constitué d’une épaisse couche de graisse de quatre centimètres qui protège l’animal contre la perte de chaleur. Leur épiderme est de plus protégé par de fines écailles transparentes très solides et compactes, capables de stopper une lame solide et réverbérant le soleil à leur contact, permettant de rendre l’animal comme invisible sur la neige fraîche. La peau des Kirins a de plus une caractéristique très appréciée des forgerons : le cuir de ce monstre est très solide mais très souple, l’utilisateur pouvant donner n’importe quelle forme à un tel matériau. De plus comme le cuir resserre fortement la peau en une gaine très serrée, les vêtements en Kirin sont très recherchés par les personnes voulant faire connaître une nuit inoubliable à leur compagnon à l’aide d’une lingerie affriolante. Il est doté d’une longue et épaisse fourrure isolante sur son cou, son dos, ses pattes et sa queue. Celle-ci sert également à produire de l’électricité (voir plus loin) et réfléchit la lumière de la même manière que sa peau. Sa couleur blanche-bleutée lui servirait à se camoufler et à effrayer les autres monstres, grâce à son allure spectrale.

 

Les Kirins sont des créatures de préférence nocturne, vivant dans des endroits très reculés où peu de personnes et d’êtres vivants vivent. Un Kirin peut avoir un territoire de plus de 1000 km carré, à cause de la faible probabilité de concurrence avec un autre membre de leur espèce. Ce sont des équidés solitaires, tout le temps en recherche de nourriture et d’un territoire plus vaste à conquérir. De nature paisible, ces animaux attaquent cependant tout intrus représentant une menace potentielle contre lui et son territoire. Il pourrait être comparé à un rhinocéros, ayant une vue d’autant plus assez mauvaise, l’ouïe et l’odorat étant ses sens les plus développés. Il est capable d’entendre des fréquences allant jusqu’à 70 000 hertz ! C’est d’ailleurs à cause de ce caractère, très particulier pour un herbivore, que des accidents dus à des Kirins chargeant des passants sont dénombrés chaque année. Ils se nourrissent de mousse, de lichen et de plantes rases, et boivent très rarement d’eau grâce à une adaptation à se désaltérer dans la neige, les roches ou dans leur nourriture. Rarement, en cas de pénurie de nourriture, ces monstres peuvent se rabattre sur des petits animaux ou des cadavres. Dans les connaissances actuelles des choses, le mode de reproduction des Kirins est inconnu, mais les scientifiques pensent qu’ils se reproduisent une fois tous les dix ou vingt ans de la même manière que les équidés. On a retrouvé un cadavre de Kirin mort depuis une semaine et qui était âgé de 130 ans, ce qui est phénoménal pour un mammifère de cette taille. Le seul prédateur connu des Kirins est le Rajang, grâce à des cornes et des os de Kirin retrouvés dans des repaires de ces féroces Pelagus. Effectivement, celui-ci fréquente les mêmes régions que les Kirins, et est doté d’une puissance suffisante pour en traquer et en abattre un. La lumière qui se reflète sur son pelage isolant et ses écailles ainsi que sa manière de produire de l’électricité lui donne une ombre blanche, qui, quand il court, lui donne l’impression de flotter.

Venons en maintenant à sa manière de faire tomber des éclairs. Tout d’abord il faut savoir que sa fourrure lui permet de produire de l’électricité statique. En courant, ses crins flottants, pouvant atteindre une longueur de dix centimètres, s’enlacent et, ceci étant, produisent de très faibles quantités d’électricité. Dans un nuage d’orage, les cristaux de glace contenus à l’intérieur rentrent en contact et produisent ainsi de l’électricité statique. La base du nuage se charge alors négativement, et le sol et la partie haute du nuage se chargent positivement. Lorsqu’il y a un contact entre les deux parties du nuage, le choc électrique est relâché sur terre sous forme d’éclair. Le Kirin utilise le même procédé. Au cours d’un combat, ses poils produisent de l’électricité et le Kirin se charge positivement. S’il veut invoquer un éclair, il lui suffit d’envoyer une légère impulsion électrique jusqu’à la base d’un nuage. Pour ce fait, il ébroue sa fourrure et des vaisseaux spéciaux transmettent cette énergie jusqu’à l’intérieur de sa corne, creuse, et tapissée d’électrolytes. Le nuage récupère soudainement cette énergie, se charge négativement et la rejette immédiatement en plus grande quantité. Il ne reste plus au Kirin qu’à « guider » cet éclair miniature à l’aide de sa corne, faisant office de paratonnerre. C’est ainsi, grâce à une évolution spécialisée, que le Kirin peut faire soudainement tomber des éclairs du ciel. Mais il ne peut tirer profit de cette capacité que par temps nuageux, et lorsque ceux-ci sont bas. S’ils sont absents ou de trop haute altitude, la transmission sera incomplète. C’est d’ailleurs pour cela que les Kirins vivent souvent sous de hautes latitudes. Il peut aussi charger sa corne avec toute l’énergie accumulée par ses électrolytes et ses poils, et ainsi relacher une puissante charge électrique au sol. Certains rares individus peuvent concentrer assez l’électricité pour pouvoir l’utiliser sans s’aider des nuages, et produire ainsi de l’électricité rouge.

 

Le Kirin possède également une sous–espèce, le Kirin cryogène (Chimaera Unicornis Glaciensis). Cette sous-espèce de couleur plus sombre est très proche du Kirin, mais beaucoup plus rare, seulement quelques individus ayant été repérés dans les jungles du Nouveau Monde. La principale caractéristique de ce monstre est, qu’au lieu de créer des éclairs, ses poils produisent un mucus gelant très rapidement au contact de l’air. Le Kirin cryogéne projette ensuite tout bêtement ce mucus sous forme de crachat, par de minuscules pores contenus dans sa corne qui est tapissé de cristaux de glace. Ceux-ci vont ensuite geler les particules d’eau contenues dans l’atmosphère, plus ou moins rapidement selon la quantité de mucus projeté.

 

En guise de conclusion, on peut dire que beaucoup de personnes gardent le Kirin en mémoire comme un monstre particulièrement retorse et plaisant à combattre, mais aussi comme un monstre dont l’armure féminine est la plus appréciée chez les garçons (nombre d’avatars féminins ont été crées à cause de cette armure).

Si vous avez des hypothèses à formuler ou des corrections à ajouter n’hésitez pas à poster un commentaire. La semaine prochaine, nous nous aventurerons en zone marécageuse.


29 commentaires sur “Traité de Wyvernologie : Semaine 9

  1. TwickZis dit :

    Ca ne choque que moi le tag : Bikini ? xD

    Sinon c’est encore une bel article, bravo Ike 🙂

    1. Ike dit :

      Ce tag était inévitable : D

  2. Angeal Hewley dit :

    J’aime les articles qui parlent de cornes…. :’D

    1. Ike dit :

      J’avais remarqué depuis quelques temps déjà XD

  3. hydre39 dit :

    Donc si je suis ton raisonnement les éclaire rouge sont des éclaires peut puissant(longuer d’onde haute donc peu de puissance) du à un très puissant kirin qui a fait tomber la foudre a partir de rien?J’ai un peu de mal a suivre mais ce n’ai pas grave car tu fait du très bon boulot.Je me rappel que tu a dit être au lycée mais tu est en quel classe exactement?

    1. Ike dit :

      Non car la couleur d’un éclair varie selon le milieu environnant (corrigez moi si je me trompe). Il est jaune dans un air sec et rouge en présence de pluie. Sauf que si un éclair a une intensité excessivement élevée, cela veut dire qu’il y a plus de frottements entre plus de cristaux de glace, et donc plus d’humidité, le tout donnant une teinte rougeâtre à la foudre.

  4. Hunterlink683 dit :

    Très belle article ! J’adore… mais sa me donne envie encore plus de recombattre le kirin x’O GG Ike… continue ainsi ! J’ai hate de voir les autres articles !

  5. Jon dit :

    Toujour niquel ce traité wyvernologique 😉
    Un kirin a l’honeur que demander de plus c’est genial 😀
    Que dire de plus a part qu’on se spoile on peu sur le nouveau kirin au passage (pour ceux qui ne regarde pas les videos de mh4 sur youtube comme moi ^^).

  6. Tigrex dit :

    J’ai rigolé à […]très serrée, les vêtements en Kirin sont très recherchés par les personnes voulant faire connaître une nuit inoubliable à leur compagnon à l’aide d’une lingerie affriolante. x)

    1. Ike dit :

      Un peu d’humour genre MH.FR de temps en temps ça ne peut pas faire de mal 😉

  7. Les armures kirin sont bien aussi ( surtout les armure féminine ) 😉

    1. Bwazaaah dit :

      Il a justement dit que la version féminie était très appréciée. 😉

      Sinon encore bravo Ike !

  8. Naedis dit :

    Pas mal , j’aime bien bon boulot IKE :3

  9. Louhry dit :

    oh non je me suis spoilé le kirin de MH 4…

    Vous me direz, le temps qu’il arrive chez nous, j’aurai le temps de tous les connaitre sans le vouloir.

    1. Ike dit :

      Bon, je tiens à m’excuser auprès de tous ceux qui n’avaient pas envie de se spoiler à propos des monstres de MH4. Malheureusement, je me devais d’en parler pour mon sujet :/
      Sinon, pour le dixième traité de Wyvernologie, je vais faire une parenthèse dans mes plans et faire un sujet que vous me demanderez d’écrire 🙂 À vous de choisir ( je suis ouvert à TOUTES les propositions).

      1. Hunterlink683 dit :

        Oh ! Alors moi je propose de faire un sujet sur le yamatsukami ou un autre gros monstres style akantor, ukanlos… mes sujets préférés étant tous ceux traitant d’un monstre en particulier 😛

  10. EndoSkull dit :

    Bel article !

    Idée à la con : je trouverais ça génial de rédiger ces articles à la manière d’un scientifique parti dans ce monde avec son journal de bord et son appareil.
    Tu pourrais à chaque traité parler de la traque du monstre en question, les conditions de vie dans la région donnée, les indices trouvés, rumeurs récoltées auprès de chasseurs et felynes croisés sur la route, furtives observations de la bête dans son milieu…
    Et pourquoi pas un petit coup de toshop sur des screens pour faire croire à des photos prises sur le terrain. Ce côté RP donnerait à mon avis un cachet supplémentaire énorme à cette rubrique, déjà foutrement bien écrit, et je suis sûr que tu y prendrais plaisir (o:

    Passons. Le mystère du Kirin n’étant plus, le prochain sujet s’impose de lui même :

    Rajang.

    1. Angeal Hewley dit :

      Déjà que je ne lis quasiment plus car ya a mon goût beaucoup trop de trucs sortant de nulle part qui sont juste l’idée d’un mec basée sur « rien » (j’exagère volontairement), mais si ça devient aussi barré que ce que tu veux, je cliquerais même plus sur le sujet, (je regretterai limite mon message à heartless pour recommander notre petit Ike ^^), après s’il veut faire sa fic (car c’est plus du domaine de la fic ce que tu énonces) pourquoi pas mais ça n’a rien foutre dans un sujet comme ceux là. 😉

      PS : Je critique pas le boulot de ike, il fait ce qu’il veut, moi je pensais pas qu’il partirait comme il le fait d’où ma déception mais c’est très personnel comme appréciation, moi j’aime pas, je dis pas pour autant qu’il fait de la merde (je préviens la masse de messages débiles que vous allez m’envoyer ;))

      1. EndoSkull dit :

        Etant donné qu’il s’agit déjà d’une sorte de fic cryptozoologique non avouée (ça reste tout à fait légitime sur un site comme ça), l’idée est de, pourquoi pas, aller jusqu’au bout et lui donner un contexte.
        Il s’agit de quelques phrases en plus et un changement de perspective. Ça ne changerais rien à la matière de l’article.
        Je connais plein de jeux indé et des gros MMO qui font la même chose. Par exemple sur SWTOR (hum hum), le modo en charge de faire le résumé de chaque patch s’exprime littéralement comme un droide de service. C’est fun, ça donne envie de lire, justement, et la communauté apprécie. Tout simplement.

        Ça reste une idée à la con, qui demande du talent et plus d’investissement 🙂

      2. Jon dit :

        Perso, je pense que la fiction y est presque obligé pour certaines choses non?
        Ca reste que mon avis mais c’est un passage obligatoire je pense, Ike ne peut pas trouver tout dans le jeu en lui même ni même sur un wiki, etc. Peut être dans les artbooks, master guides et j’en passe, qu’il pourrait trouver des indices mais faut-il comprendre un semblant de jap déjà.
        Voili voilou !

  11. Vroonime dit :

    Le Dire Miralis! Comment fait-il pour faire sortir les rocher en fusion de son corps? Et les météorite? Sans parler de cette eau rouge!

    1. TwickZis dit :

      Eau Rouge ? WTF ??

      Tu as vu ça ou toi ^^
      Ca vient peut être que quand il y a une source de lumière dans l’eau, en l’occurrence la lave du Miralis, l’eau prend elle aussi cette couleur comme c’est un élément transparent.

  12. TwickZis dit :

    Eau Rouge ? WTF ??

    Tu as vu ça ou toi ^^
    Ca vient peut être que quand il y a une source de lumière dans l’eau, en l’occurrence la lave du Miralis, l’eau prend elle aussi cette couleur comme c’est un élément transparent.

    1. C’est à cause de ta recette au canabiscus et à la corne de lao-shan.
      Il ont dérivés ton mélange avec des cornes de kirin, puis voulu faire des test sur un miralis.
      Depuis, ce dernier à choppé ses ragnagna XD

      1. TwickZis dit :

        Ouais bah avant d’écrire ce message tu as du un peu en fumer car j’ai rien comprit 😮

  13. Vroonime dit :

    A oui pardon ^^ »….Faut que j’arrête de raconter des bêtises moi!

  14. Saurus no Haineko dit :

    J’ai pas eut le temps cette fois de te le dire Ike ( mes excuses ) : Bel article ^^

    ( J’ai rien à redire cette semaine :3 )

  15. Jon dit :

    Pour vous bande d’ingrat à qui on m’a enlevé la tache d’homme goodies :

    Monster hunter figure builder vol.10 en guest star : Teostraaaaaa et Kirin 😀

    http://www.amiami.com/top/detail/detail?gcode=FIG-COL-6443&page=top%2Fsearch%2Flist%3Fs_keywords%3Dmonster+hunter%24pagemax%3D20%24getcnt%3D0%24pagecnt%3D1

    Vous avez plus qu’a faire un article bande trou de balle 😀
    PS : a noter qu’il manque deux figurine, pas d’image trouvés… Quelle surprise nous reserve t’on? Lunastra et Kirin de glace en plus? 😀

Laisser un commentaire

Monster-Hunter.fr est un site non officiel de passionnés qui n'est pas lié ou affilié de quelque sorte que ce soit à la société CAPCOM ou l'une de ses filiales. Les marques et logos MONSTER HUNTER sont la propriété exclusive de la société CAPCOM. Le site officiel est disponible à cette adresse.

Merci de désactiver AdBlock :)

Comment désactiver AdBlock ou ajouter une exception pour un site ?

ou

Continuer la navigation